Elon Musk présente un projet d’AI pour notre cerveau : Neuralink
By   |  March 28, 2017

On peut le dire, Elon Musk ne manque pas d’imagination et il sait se donner les moyens de réussir. Et pourtant, ses projets sont loin d’être anodins. Entre le lancement de nouveaux modèles Tesla, les essais de la fusée réutilisable Space-X et le creusement du tunnel sous Los Angeles pour son tube de transport à grande vitesse Hyper-Loop, il parvient encore une fois à nous surprendre avec d’une nouvelle société. Celle-ci n’est pas liée aux super batteries, ni aux panneaux photovoltaïques, mais au domaine des neurosciences. C’est en tout cas ce que montre un rapport du Wall Street Journal. Le dernier projet de Musk se nomme Neuralink et son objectif est de développer une technologie qui permet d’établir un lien direct entre un cerveau humain et un ordinateur.

Pour vaincre les maladies
Comme le journal le rapporte, Musk a un « rôle actif » dans le lancement des neurosciences. Cette technologie vise à créer des ordinateurs capables de déterminer le traitement des maladies et, par la suite, de concevoir un ordinateur hybrides doté d’une « conscience ». Lors d’une conférence l’été dernier, Musk avait émit l’idée que les humains avait besoin d’un coup de pouce de pour évoluer dans certains domaines. Et l’intelligence artificielle assistée par ordinateur permettrait de progresser. Qui plus est, ces machines intelligentes nous feraient rester compétitifs.

Des pointures en neuroscience
Neuralink est enregistrée en Californie en tant que société de recherche médicale et aurait déjà embauché plusieurs universitaires de haut niveau dans le domaine des neurosciences: le Dr Venessa Tolosa, spécialiste des électrodes souples et expert en technologie nano ; le professeur Philip Sabes UCSF ; et le professeur de l’ Université de Boston Timothy Gardner expert des circuits neuraux, de l’apprentissage vocal, de l’analyse temps-fréquence et de l’interface cerveau-machine.

Un projet proche
Comme pour Tesla ou SpaceX, la société prévoit de présenter un prototype afin de prouver que la technologie est sûre et viable avant de passer à des objectifs plus ambitieux et ainsi d’augmenter l’intelligence du cerveau humain. Dans ce cas, le prototype sera probablement des implants cérébraux qui pourront traiter des maladies comme l’épilepsie, la dépression ou Parkinson. Musk lui même, a indiqué qu’il croyait en cette technologie « une véritable interface cerveau-machine devrait être prête dans les quatre ou cinq ans à venir. » Mais même si c’est un succès, il y a encore un long chemin à parcourir avant que nous relier une machine pourvue d’IA directement à notre cerveau.

© ActionableThings 2017 - All rights reserved.

Thank you for reading ActionableThings.

Express poll

Are you sure your firewall
protects your connected objects?

Industry news

S01-170208

Brands / Products index